• Certains parlent à propos du 18 juin, de l'Appel : certes c'est une date importante à commémorer chaque année. Pourtant cette date-ci est particulière, vu qu'elle rappelle le nom d'une certaine gare de Londres.

    Waterloo ! Waterloo ! Waterloo ! morne plaine !
    Comme une onde qui bout dans une urne trop pleine,
    Dans ton cirque de bois, de coteaux, de vallons,
    La pâle mort mêlait les sombres bataillons.
    D'un côté c'est l'Europe, et de l'autre la France !
    Choc sanglant ! des héros Dieu trompait l'espérance
    Tu désertais, victoire, et le sort était las.
    O, Waterloo ! je pleure, et je m'arrête, hélas !
    Car ces derniers soldats de la dernière guerre
    Furent grands; ils avaient vaincu toute la terre.
    Chassés vingt rois, passé les Alpes et le Rhin,
    Et leur âme chantait dans les clairons d'airain !....

    ( Victor Hugo, Les Châtiments - l'expiation )


    Dans la plaine si uniforme au sud de Bruxelles, se joua un sort immense. Deux cents ans plus tard, nous en payons encore le prix. De tyran, un homme se transforma en légende.

    Ce soir, et pendant quatre jours, des commémorations rappelleront divers épisodes de cette bataille des Nations, qui par son âpreté servit de prémices pour la constitution de nationalités qui n'existaient pas, en Italie, en Allemagne.... 

    Nous compterons les médias qui relateront cet évènement : nul doute qu'en France ils ne seront pas nombreux, à moins que le souci de rabaisser notre pays une fois de plus ne leur donne des ailes.


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique