• La grande chance du Coronavirus ?

    Nous nageons dans l'incohérence totale, avec les faux positifs, les faux négatifs, les vrais morts DU Covid-19 (sans doute très peu), les morts AVEC le covid-19 mais dont le décès provient d'autre chose, et très probablement les morts passés par commodité sous le label COVID (je pense dans les Ehpad, mais probablement pas que dans ces établissements-là).
    .
    Au nom de ces approximations dont je me demande si elles n'ont pas un côté criminel, les médias plus ou moins téléguidés ont bâti une fiction à grand spectacle pour cacher l'échec des relations politiques et économiques internationales. Parmi ces médias je placerai les politiciens de tous bords, le plus souvent eux aussi stipendiés par des acteurs financiers mondiaux, qui sont des perroquets utiles aux côtés des chroniqueurs, des "amuseurs publics", des animateurs, des "conseillers".
    .
    Qu'aura démontré cet épisode sordide ? D'abord que la vie continue à tourner au ralenti, soutenue par les nombreux salariés qui continuent à travailler de chez eux. Pas de temps perdu dans les embouteillages, pas de stress avant même de commencer sa journée de labeur, beaucoup moins de pollution (ne circulent guère que les livreurs de première nécessité). Certes, le PIB s'en ressent, mais c'est un critère tellement faussé ! Démolir une maison l'augmente, alors que cela devrait compter en négatif. Et puis, petit à petit, il se pourrait que des activités externalisées en Afrique ou en Asie uniquement sur un critère financier pour l'actionnaire, reviennent dans le pays d'origine pour diminuer la vulnérabilité. Certains cargos grands pollueurs auront moins de rotations, et alors !
    .
    Au bout du compte, les perdants ne seront peut-être pas ceux qu'on croit.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :