• Il faut une grande piqûre de rappel.

    Le 11 mai autour de la ZAD la France entière, tous les citoyens du monde, sont invités à participer à la chaîne humaine autour de la ZAD.

    Il ne s'agira pas seulement de réaffirmer un NON catégorique à un aéroport aberrant dans son idée, dans sa conception, dans sa qualité de doublon inutile, dans sa grande perversité écolo-hydrologique, dans sa négation d'une agriculture respectueuse de la Terre, dans son opposition à l'Humain d'abord, dans son coût aberrant, dans son inutilité en tant que dispensatrice d'emplois (simple transfert de ceux-ci), dans le grand mépris de ses défenseurs envers ceux qui avaient des objections à formuler.

    Il s'agira aussi d'appeler à une réflexion de fond à propos de cet aéroport et tous son monde, un monde de l'argent, un monde où la solidarité est soigneusement bannie, un monde du chacun pour soi à l'anglo-saxonne, un monde qui piétine les précautions écologiques les plus élémentaires, un monde où n'ont droit de cité que les fous du PROFIT, un monde qui ne se préoccupe aucunement de ses descendants, un monde qui aujourd'hui encore est capable perversement de jeter à la rue des humains même si ses tenants se réclament de vues écologiques, un monde qui inverse avec art le sens des mots pour en faire des armes, un monde d'exclusion, de domination et de coercition qui n'hésite pas à utiliser la loi du peuple contre le peuple au bénéfice de quelques Grands et de leurs satrapes.

    Oui, les deux volets sont liés et appellent à réfléchir à ce projet d'aéroport, et à tout ce qu'il implique dans le contexte actuel. Nous y serons tous, pour préparer l'avenir, celui que nous ne connaîtront pas, mais nos enfants, si. Le 11 mai, c'est avec ferveur que le bocage de Notre Dame des Landes sera protégé par tous les citoyens, dans une embrassade fraternelle et constructive.

    Pour venir : tout est expliqué sur le site spécial mis en place à l'occasion.



    votre commentaire
  • Si, si, la défense de la ZAD (zone à défendre) de Notre-Dame des Landes n'a en rien plié, elle est toujours là, et le montre. Soyons ce matin 20 octobre nombreux avec les partis de gauche, les associations, devant la préfecture de  Nantes, ou à Quimper, à Paris.... 

    Notre-Dame-des-Landes, les actions s’étendent

    (Mélize, rédaction 7seizhinfo)

    19 octobre 2012

    Alors que les militaires ont quitté massivement le site de la ZAD (Zone à Défendre)  hier soir. Aujourd’hui, les patrouilles et points de contrôle ont repris position pour garantir la suite du dispositif des opérations de nettoyage du ministère.
    Libre circulation inexistante, mais le regard extérieur peut espérer aller se rendre compte sur place de l’ampleur des opérations toujours en cours. C’est bottes au pieds et en passant à travers champs. que l’on peut constater les destruction de maisons, dégradations des jardins et autres atteintes durables à la nature. Mais aussi, le massacre de salamandres par des hordes de véhicules militaires peu attentifs aux horaires de déplacement des petits amphibiens figurants sur la liste des espèces protégées par l’arrêté du 19 novembre 2007.
    Les expulsions des premiers lieux concernés continuent dans le silence assourdissant de la presse française. Une seconde vague d’expulsions est attendue très vite par les occupants et la préfecture ne s’en est d’ailleurs pas cachée.
    En attendant, peu nombreuses où absentes sont les déclarations ou prises de position des politiques. Beaucoup se contentent de faire passer les occupants pour des anarchistes occupants des biens privés. C’est vite oublier que les terrains ont été rachetés par la grosse machine Vinci et que d’autres appartiennent aux collectivités locales, donc… à tous ! Tellement plus simple que de se remettre en question et de réfléchir à d’autres voies, d’autres choix de vie. La société de l’argent a créé de toutes pièces ces révoltés. Le monde moderne n’assume pas ses dérives quand ces enfants de la zone grise ne font qu’ouvrir des pistes de réflexion : quel monde pour demain ?
    Notre dame d'Hollande © Dom - 7seizh.info
    Notre dame d’Hollande © Dom – 7seizh.info
    Aujourd’hui encore, 7seizh.info vous propose  de suivre leur fil-info. Prenez le rythme de leur vie, sous la pluie qui n’a pas cessée depuis le début des expulsions. Vivez aves les sans-terre et les sans-toit de Notre-Dame-des-Landes. Les enfants de la zone grise, création du monde moderne, ne quittent pas le lieu de liberté !
    LES OCCUPANTS DE LA ZAD ET L’ACIPA APPELLENT LA POPULATION :
    En soutien aux habitant-e-s de la ZAD de Notre Dame des Landes en cours d’expulsion, la coordination des opposants appelle à se rassembler devant la préfecture de Nantes en cours de  journée le plus possible. Appuyer la demande de rendez-vous faite au préfet par le Collectif d’élu-e-s et la coordination des opposants
    Rappels :
    * vendredi 19
    -  9H  : rassemblement devant la Préfecture de Nantes (renforcement de la vigie nantaise) et sur le parking de la poste à Notre Dame des Landes pour aller sur la zone ensuite (prévoir bottes et vêtements de pluie)
    - 18H30 : rassemblement à Rennes devant la mairie
    - 19H : rassemblement à Nantes devant la Préfecture
    * samedi 20 à 11H   : rassemblement devant la Préfecture de Nantes
    Rassemblement de soutien à Paris, Quimper,….

    • 23:30 : dernières nouvelles reçues concernant les 3 personnes parties faire des courses : 1 est revenue, les 2 autres sont en GAV dans deux commissariat différents
    • 23h00 : bon, on attends, mais plutôt contente d’avoir peut-être perdu le coin aujourd’hui, mais on a reprise une maison qui était consacré au destruction, au moins pour cette nuit, elle re-vie !!! on reste ici encore un peut, sinon, on se “voir” demain matin a partir de 5 h !!!!!
    • 22h50 : tout se passe très bien, les copains et copines se amuse bien dans notre “nouvelle” maison !
    • 22h33 : 7Seizh compte-rendu de la manif de Rennes :  Siège du PS et de la mairie tagués. Organisations présentes : les indépendantistes bretons de Breizhistance, Europe Ecologie Les Verts, NPA et Parti de Gauche + des groupes anarchistes. Gros déploiement policier. Alors que la manifestation était finie, des policiers en civil ont suivi les manifestants pendant un moment.
    • 22:24 : les fourgons sont repartis direction Notre dame des Landes :)22h19 : Bon on vous dite maintenant, une nouvelle maison a été ouvert ce soir a 19:50, tout se passe bien, on mange, on discute et on s’en fout de EUX !!
    • ZAD / Notre dame des Landes : Communiqué de presse du 19/10 AGO n’est pas au bout de ses peines, les occupations continuent Contrairement à ce qu’on a annoncé le préfet de police, nous sommes toujours sur la ZAD et de plus en plus nombreux-ses. Occupant-e-s, paysan-ne-s, locataires, personnes de l’extérieur, nous sentons tou-te-s concerné-e-s par ces premières expulsions car l’objectif, à terme, est d’expulser l’ensemble des habitant-e-s. Ce soir, nous souhaitons donc affirmer notre volonté de réoccuper la zone. Cette ouverture en préfigure bien d’autres. La manifestation de réoccupation, qui aura dans les prochaines semaines sera un temps fort pour réinvestir les lieux. AGO n’est pas au bout de ses peines, les occupations vont continuer. 
      - 22:16 : 250 manif Nantes, 150 Manif Rennes,….
      - 21h40 : 3 fourgons revenue au carrefour Ardellières
      - 21h35 : les 10 fourgons se dirige vers la Paquelais, probablement pour joindre les 3 fourgons en face de Sabot
    • 21h20 : 10 fourgons de GM au carrfour Ardellières, ils sont en train de faire des vont des contrôles routière et sont en modus Robocop ( equipées ) sans vraiment avoir des obstacles en face ! :/
    • 20h46 : des girofares vers les Ardillières, ils bouge pas pour l’instance
    • 20h42 : bon, pas des nouvelles de fourgons, peut-être ils sont en train de chercher leur Pizza quelque parts…..PAS non plus oublier vous tenir en courant de choses “fort drôles” d’ici, un peut de patience svp :)
    • DEMANDE A L’EXTERIEURE : pour la manifestation demain on demande noa amiEs dehors la de nous aider un peut et mettre en page les messages de solidarité ( ICI )puis imprimer et amener a la manif pour qu’on peut repartir avec, l’histoire de faire plaisir aux copains e copines ici qui n’est sont pas en courant car pas d’access internet !!! MERCI !!!!
    • 20h36 : plusieurs fourgons arrive de la Paquelais, vers ou, on sais pas encore
    • 20:25 : de sirenes été entendu vers le sud, on sais pas si ca nous regarde, mais si oui, on saurai bientôt !!
    • 19h50 : ils se passe des choses trop bien içi, restez connecté, on vous donne des Information dans quelques instances….. :)))))))
    • 19h38 : le carrefour Ardillières est barré avec des signes de route, mais aucune présence des gendarmes sur place
    • 19h37 : les 3 personnes qui sont partis à faire des courses ce aprèm sont pas encore revenue…..
    • l18h45 : barrages de flics confirmés aux Ardillères, sur le D81 entre le Moulin de Rohanne et Vigneux, et sur le D281 entre le carrefour des Fosses Noires et La Paquelais.
    • 18h30 : La rentrée en luttes contre l’aéroport sans logis – RDV après la manif à Nantes : On vous invite à se retrouver après la manif. Pour celleux qui ne pourraient ou ne voudraient pas venir dès 11h, on vous attendra entre 13h et 14h au square Daviais. Merci de faire passer le mot !
    • 15h08 : Le GIPN a été vu il y a une heure au niveau de fosses noires, se dirigent vers le ouest ( fôret Rohanne ) avec les baudrier. à la Saulce rien a signaler, pas de nouvelles de la zone autour de Sabot, on essaye de trouver de plus vite un contact
    • 14h41 : de mouvements de fourgons sur la ZAD dans tout le sens, on a l’impression qu’ils ont du mal a se décider qui ou quoi attaquer pendant l’après midi…peut-être ils se sont pommé ?
    • ON APPRENDS QUE IL Y A DES CONTROLES DE ID A LA GARE DE NANTES !
    • 14H32 : les CRS qui vienent d’arriver de la route des Ardillières vers la Fôret sont reparti après quelques minutes
    • 14h12 : pas trop des nouvelles au tour de Fôret, manque de contact vers la bas, on espère que nos amiEs vont bien. Le coin est expulsé et detruit. Merci le coin, tu va nous manqué !
    • 13h50 : barrage du carrefour entre les fosses noires/chemin de suez
    • 13h05 : il y a beaucoup des fourgon de GM vers le fôret et entre Tertre et le Rosier, avec des pompiers
    • 11h30 : carrefour des fosses noires bloquées au niveau de la Saulce
    • 10h40 : expulsion du Coin en cours
    • 10h30 : l’opération n’est peut-être pas finie pour cette phase … ils ont expulsé l’Isolette, et tourne actuellement autour des Fosses Noires
    • 10h20 : une personne interpellée ( pour contrôle d’identité ? ) au cours d’un contrôle de véhicule
    • 9h45 : des véhicules de travaux sous escorte, on ne sait pas encore ce qu’ils font
    • 8h53 : rien à signaler depuis ce matin hormis quelques patrouilles qui tournent sur la Zad, et des barrages routiers filtrants en certains points. Les flics ont massivement quitté la zone hier soir. On reste vigilant-e-s mais il se pourrait que ce soit la fin d’une première “vague” d’opération ici. Ca risque de reprendre dans les jours à venir, et de durer …

    votre commentaire
  • Il m'a semblé important de rappeler ici l'article de Pierre Fétet, dans son "blog de Fukushima".
    -:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-
    Mercredi 14 décembre 2011 3 14 /12 /Déc /2011 02:58


    Le désormais célèbre blog Ex-SKF, qui donne des informations journalières en provenance du Japon, vient de rapporter l’interview d’un ingénieur japonais, Setsuo Fujiwara, ancien inspecteur au JNES (Japan Nuclear Energy Safety Organization). Celui-ci a déclaré au magazine SPA qu'il y a eu deux explosions au réacteur 3 le 14 mars à Fukushima Daiichi : une explosion d'hydrogène, puis une explosion nucléaire à la piscine de combustible usé.

       

    Ce qui suit est une copie du texte japonais, puis une traduction en anglais et enfin une traduction en français. Précisons qu’EX-SKF n’a pas de connaissance particulière en physique nucléaire, et que de ce fait, sa traduction peut être sujette à révision, le cas échéant.


     
    「福島第一原発3号機で3月14日に起きた爆発はピカドン(核爆発)だ!!」

    "The explosion in Reactor 3 at Fukushima I Nuke Plant on March 14 was nuclear!"

    "L'explosion dans le réacteur 3 à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi le 14 mars était nucléaire ! "


    そう語るのは、10年の春まで日本原子力安全基盤機構(JNES)で原発検査員を務めていた藤原節男氏。原発の施設と運用について隅々まで知る専門家の一人だ。

    So says Mr. Setsuo Fujiwara, who worked at Japan Nuclear Energy Safety Organization (JNES) until the spring of 2010 as nuclear plant inspector. He is one of those experts who know the nuclear power plant facilities and operations in great details.

    C'est ce que dit M. Setsuo Fujiwara, qui a travaillé à l’Organisation de sûreté de l’Energie nucléaire du Japon (JNES) jusqu'au printemps de 2010 comme inspecteur des installations nucléaires. Il est l'un de ces experts qui connaissent très précisément les installations et les activités de la centrale nucléaire.
     

     「3号機の爆発では、一度ピカっと炎が出た後、ドーンと黒煙がまっすぐ建屋上方へと立ち上っています。水素爆発であんな黒い煙は出ません。キノコ雲の形状といい、核爆発の現象に酷似している」

    "In the Reactor 3 explosion, there was a flicker of fire, then a vertical, black smoke up the reactor building. A hydrogen explosion does not produce such a black smoke. And the mushroom cloud. It resembles a nuclear explosion."
    « Dans l’explosion du réacteur 3, il y a eu une lueur d'incendie, puis une fumée noire verticale au dessus du bâtiment réacteur. Une explosion d'hydrogène ne produit pas une fumée noire. Et le nuage en forme de champignon. Cela ressemble à une explosion nucléaire. »
     
     


    しかし、政府、東電の発表では、原子炉内部は安定を取り戻してきているはずだが?

    But according to the government and TEPCO, the nuclear reactors are getting more stable, aren't they?
    Mais selon le gouvernement et TEPCO, les réacteurs nucléaires deviennent plus stables, n’est-ce pas?
     

     「重要な放射能飛散原因は、使用済み燃料プールです」

    "A more important source of radioactive materials dispersed is the Spent Fuel Pools."
     
    "Une source plus importante de matières radioactives dispersées est la piscine de combustible usé."


     彼は一原発を陸側から写した航空写真を取り出した。

    Fujiwara takes out an aerial photograph of the plant shot from the land side.
     
    Fujiwara sort une photographie aérienne de la centrale prise du côté terre.

     
    「建屋上部フレームは、使用済み燃料プールの場所が吹っ飛んでいます。プール内で爆発が起こり、そこにあった燃料棒は飛び散ってしまったと思われます」

    "The upper frames of the reactor building are blown off at the location of the Spent Fuel Pool. I believe there was an explosion inside the SFP, and the fuel rods inside were blown out."
     
    «Les cadres supérieurs du bâtiment réacteur sont arrachés à l'emplacement de la piscine du combustible usé. Je crois qu'il ya eu une explosion à l'intérieur du SFP et les barres de combustible qui étaient à l'intérieur ont été soufflées."

       


     
    だが、たとえ使用済み燃料が溶融して下に溜まっても、果たしてそれで核爆発は起きるのだろうか。

    If the spent fuel had melted and sank to the bottom of the pool, would that cause a nuclear explosion?
    Si le combustible usé avait fondu et coulé au fond de la piscine, est-ce que ça aurait causé une explosion nucléaire?

     
    「3 号機の燃料プール内では、爆発が生じるまでに冷却水が少なくなり、ジルカロイ・水反応で水素が発生。上方の燃料被覆管が溶けて、中のペレットはブロック崩 し状態。プール内が原子炉さながら、小出力で臨界状態となって水が沸騰したと思われます。そして、プール水面上方で水素爆発。その圧力で沸騰水中のボイド (水蒸気)が圧縮。ボイド反応度係数はマイナスなので、一気に核分裂の反応度が高まり、即発臨界の核爆発が起きた。3号機爆発のスローモーションビデオを 観ると、爆発音が3回聞こえる。これが、水素爆発の後に核爆発が生じた証拠です」

    "The amount of cooling water decreased in the Reactor 3 SFP prior to the explosion, and hydrogen was generated from the zircaloy-water reaction. The upper part of the cladding melted, and the pellets fell out and piled [at the bottom of the pool?]. Inside the SFP, it was like a nuclear reactor becoming critical, and the water boiled. Then there was a hydrogen explosion above the surface of the water in the SFP, and due to the pressure from the explosion, voids (steam bubbles) in the boiling water were compressed. The void coefficient was negative, so the reactivity of nuclear fission was suddenly heightened, resulting in a nuclear explosion from the prompt criticality. When you see the slow-motion video of Reactor 3's explosion, you hear three explosive sounds. It is the evidence that the nuclear explosion occurred after the hydrogen explosion."
    "La quantité d'eau de refroidissement a diminué dans la SFP du réacteur 3 avant l'explosion, et l'hydrogène a été générée par la réaction du zircaloy avec l’eau. La partie supérieure de la gaine a fondu, et les pastilles sont tombées et se sont empilées [au fond de la piscine ?]. A l'intérieur de la SFP, c’était comme un réacteur nucléaire qui devient critique, et l'eau s’est mise à bouillir. Puis il y a eu une explosion d'hydrogène au-dessus de la surface de l'eau dans la SFP, et en raison de la pression de l'explosion, les vides (bulles de vapeur) dans l'eau bouillante ont été compressés. Le coefficient de vide a été négatif, donc la réactivité de la fission nucléaire a été soudainement accrue, produisant une explosion nucléaire de criticité instantanée. Quand vous voyez la vidéo au ralenti de l'explosion du réacteur 3, vous entendez trois bruits d'explosions. C'est la preuve que l'explosion nucléaire a eu lieu après l'explosion d'hydrogène. "

     
    続いて彼が指差したのは、排気筒と3号機を結ぶ配管部分だ。太いパイプはそこで断裂し、短い管が口を空けて転がっている。

    Next, he points to the pipe that connected the exhaust stack and Reactor 3. The big pipe is broken, and the short segment of the pipe is lying on the ground.
     
    Ensuite, il pointe le tuyau qui reliait le tuyau d'échappement et le réacteur 3. Le gros tuyau est cassé, et le segment court du tuyau est couché sur le sol.


     
    . 「東 電は、定期点検中の4号機で水素爆発が起きたのは、3号機で発生した水素がこの配管を通って、4号機建屋に入ったためだと説明しました。しかし写真を見る と、このとおり配管は繋がっていない。4号機でも使用済み燃料プール内で水素が発生して、爆発したと言える。3、4号機爆発とも、使用済み燃料プールの水 素なら、1号機も使用済み燃料プールの水素による爆発ではないか。これら重要な事故シナリオについて、誰もダメ出しをしていない」

    "TEPCO explained that the hydrogen gas generated in Reactor 3 passed through this pipe and entered the reactor building of Reactor 4, causing the hydrogen explosion in Reactor 4 which was in regular maintenance at that time. However, if you look at the photo, the pipe is broken. I think it was a hydrogen explosion in Reactor 4 also, caused by hydrogen generated inside the Spent Fuel Pool. If Reactors 3 and 4's hydrogen came from the Spent Fuel Pools, is it possible that the explosion of Reactor 1 was also caused by hydrogen from the Spent Fuel Pool? But no one is questioning [TEPCO] hard on these important points in reconstructing the accident."
        «TEPCO a expliqué que le gaz hydrogène produit dans le réacteur 3 a traversé ce tuyau et est entré dans le bâtiment du réacteur 4, provoquant l'explosion d'hydrogène dans le réacteur 4, qui était dans un entretien régulier à cette époque. Cependant, si vous regardez la photo, le tuyau est cassé. Je pense que c'était aussi une explosion d'hydrogène dans le réacteur 4, causée par de l'hydrogène généré à l'intérieur de la piscine de combustible usé. Si l’hydrogène des réacteurs 3 et 4 provient de la piscine de combustible usé, est-il possible que l'explosion du réacteur 1 ait également été causée par l'hydrogène à partir de la piscine du combustible usé ? Mais personne ne questionne fermement [TEPCO] sur ces points importants concernant la reconstitution de l’accident. »
     
    彼は、脱原発の技術者たちにもこれら事故シナリオ内容を投げかけたが、コメントを控えたという。「日本の技術者は、自分の専門領域以外のことにはなかなか発言しようとしない」と藤原氏は苛立つ。

    Fujiwara says he tried to run his scenario of the accident with the engineers who are anti-nuclear, but that they withheld comments. "Japanese engineers are too reluctant to comment on things outside their specialties", says Fujiwara, irritated.
     
    Fujiwara dit qu'il a essayé d'exécuter son scénario de l'accident avec les ingénieurs qui sont anti-nucléaires, mais qu'ils ont retenu leurs commentaires. "Les ingénieurs japonais sont trop réticents à commenter des choses en dehors de leurs spécialités», dit Fujiwara, irrité.

    ------------------------------------------------------
     
    Qui est Setsuo Fujiwara ?
     
    Cet ancien inspecteur âgé de 62 ans, ayant dénoncé des irrégularités dans les rapports d’inspection concernant la sécurité d’installations nucléaires au Japon, a été forcé par le JNES à prendre une retraite anticipée en mars 2010. Pour tenter de retrouver son travail, il a porté plainte à la cour de justice du district de Tokyo.
    « J'ai décidé de devenir un Don Quichotte et d'élever ma voix, maintenant que je suis presque à la retraite et que je n’ai plus rien à perdre », avait déclaré M. Fujiwara dans une interview.
    C’est donc un expert nucléaire japonais qui parle sans aucune contrainte.
     
    ------------------------------------------------------
     
     
     
    sources :

    votre commentaire
  • Le 25 août 2011



    Les humains auraient-ils déclenché un compte à rebours ? Les humains, ou... une certaine catégorie...


    Des militaires chiliens soutenus par les USA prennent le pouvoir, causent la mort du président régulièrement élu, et inaugurent pour trente-et-un semestres (jusqu'au 11 mars 1990) une dictature de fer et de sang.

    11 septembre 2001, huit fois sept semestres plus tard

    Un forfait s'étale à la face du monde à New York "en direct". Les invraisemblances criantes des explications officielles font monter jusqu'au ciel des protestations réprimées et muselées encore aujourd'hui.

    Deux jours plus tôt le commandant Massoud est abattu dans un traquenard en Afghanistan, prétexte pour le déclenchement de l'invasion US de ce pays. Coïncidence ? Si on veut.


    11 mars 2004, sept semestres plus tard

    Un autre attentat, particulièrement meurtrier lui aussi, semble constituer des représailles "signées" qui endeuillent la gare d'Atocha à Madrid. Des hommes ont-ils voulu se venger d'avoir vu la propagande d'un pays particulier se déchaîner à la suite d'une manipulation particulièrement ignoble ?


    11 mars 2011, deux fois sept semestres plus tard

    C'est la Terre elle-même qui se venge dans l'un de ses points les plus sensibles, et par son action condamne à long terme la plupart des êtres vivants à une disparition prématurée. Les imprudences au niveau de la construction des centrales nucléaires se révèlent au grand jour, même si des séismes de magnitude 9 soient rares et sans doute difficiles à anticiper. Désormais la menace nucléaire affectera tous et chacun dans le monde entier, avec le phénomène d'accumulation qui empêchera toute parade à long terme.

    Depuis cette date, les séismes violents se multiplient dans le monde. La perspective d'un autre sursaut record n'est pas à écarter. Un déséquilibre a-t-il été atteint ?

    votre commentaire
  • Le 16/07/2011 à 10H37




    tsunamiRappel des faits. Le 11 mars 2011, un déplacement de plus d'un mètre de la plaque supportant le Japon, sur une largeur de 400 kilomètres, a provoqué à la fois le séisme le plus violent de l'histoire du Japon (au moins 9 de magnitude), et un très violent tsunami atteignant parfois 14 mètres de hauteur, et ravageant les terres du nord-est sur une profondeur de plusieurs dizaines de kilomètres.

    Un autre séisme moins violent, le 9 mars, avait déjà fragilisé la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. Le 11 mars les défenses automatiques ont très mal fonctionné, et envahies par l'eau de mer n'ont plus permis de refroidir les réacteurs 1 à 3. Dans ceux-ci, en raison de la rapide élévation de température les barres contenant les pastilles de carburant nucléaire se sont mises à fondre complètement, constituant un corium qui s'est accumulé au fond des cuves. On ne sait pas exactement quel est l'état de ce corium, ni combien de barrières il a réussi à traverser, ni ce qui advient du plutonium qu'il contient nécessairement. 

    Le plutonium est un sous-produit de la transmutation de l'uranium initial, quand il n'est pas comme dans le réacteur N°3 de Fukushima Daiichi un des constituants du carburant initial. Ce réacteur avait été chargé en MOX, mélange d'uranium pauvre pour 93% et de plutonium pour le reste. Ce mélange particulier est fabriqué en France, par le recyclage de barres usagées provenant du monde entier. Les autres réacteurs utilisent de l'uranium enrichi.

    L'inconvénient du plutonium, outre sa toxicité énorme, est la faiblesse de sa masse critique. Cela signifie que, dans le corium encore chaud, si les diverses particules de plutonium réussissent à se constituer en une masse commune suffisante (six kilogrammes seulement, soit en raison de sa masse très élevée - pratiquement 20 Kg pour un litre - une petite motte), une réaction nucléaire se produira spontanément. On peut essayer d'en imaginer les conséquences.

    Ce matin, la société TEPCO, opérateur de cette centrale, et le gouvernement japonais se sont félicités de maîtriser la situation : les trois réacteurs incriminés seraient enfin dans un état d'arrêt à froid. En revanche, sur les eaux de refroidissement et leur "nettoyage" des difficultés continuent à se faire jour, avec sans doute un risque de débordement de produits radioactifs dans la terre environnante.

    Ce n'est pas tout. La piscine où sont entreposés les déchets du réacteur N°4 est-elle entièrement sécurisée ? Rappelons qu'en raison de l'hydrogène qui s'était accumulé au-dessus, provenant des autres réacteurs, son plafond avait volé en éclats, et les barres usagées avaient manqué d'eau puisque les pompes de refroidissement ne fonctionnaient plus, et que l'eau de la piscine s'était en partie évaporée à force de bouillir.
    On notera que pendant tout ce travail des particules de césium, d'iode, et d'autres produits plus lourds ont été transportées par le vent un peu partout, en particulier jusqu'à Tokyo et au-delà. Les quantités n'étant pas très importantes, les effets ne se feront pas sentir tout de suite, mais dans plusieurs années. Déjà, les plantes, les animaux sont radioactifs : on l'a découvert pour le thé, jusqu'à 200 Km de la centrale. C'est aussi vrai pour les champignons, et pour plein d'autres légumes. Bien entendu, les animaux qui ont brouté l'herbe, ou le foin pas encore mis à l'abri, présentent eux aussi des signe de contamination. On ne parle pas des poissons et coquillages, puisque des quantités importantes d'eau très radioactive se sont déversées dans l'océan avant qu'on puisse maîtriser ce facteur.

    Jusqu'à présent, n'a été abordé que le volet nucléaire du désastre (qui amène d'ailleurs les Japonais à manquer d'électricité pour cet été). C'est pourquoi le premier ministre a poussé à désormais diversifier la production, en se lançant dans les énergies renouvelables.

    Pour ce qui est des dégâts matériels du Japon du nord-est, ils sont considérables. Le chiffre de 165 milliards d'euros a été avancé. Tout est à reprendre, infrastructures, routes, distribution électrique et d'eau potable, bâtiments publics et privés. La masse des gravats et détritus divers devra être évacuée d'une façon ou une autre. Sans compter qu'il faudra veiller à ce que les sols, déjà touchés par le sel apporté par la vague, ne soient pas aussi radioactifs. De plus, même les balises géodésiques sont à recaler une à une pour reconstituer les bornages des propriétés, puisque tout a été décalé de façon variable allant jusqu'à plusieurs mètres.

    Comment la reconstruction pourra-t-elle se faire ? Très lentement sans doute, puisqu'il faut reprendre plus qu'à zéro, nettoyer, recadastrer, reconstituer des archives dont certaines sont forcément inutilisables en raison de l'envahissement par l'eau, définir les priorités, aider les habitants à reprendre espoir, à repartir sur de nouvelles bases. Il va falloir compter sans doute en dizaines d'années, mais rien ne sera plus comme avant. On compte plus de vingt-trois mille morts et disparus, cela va changer beaucoup de choses. Des familles entières sont manquantes.


    Il y aura un Japon d'après le 11 mars, ce sera bien pire qu'un certain 11 septembre à New York. Grosse différence, il peut être considéré comme acquis que dans ce cas-là, une grossière propagande ne va pas transformer le pays en camp retranché, car c'est cela, et rien que cela, l'important du nine-eleven. Le Japon doit vivre, réussira-t-il à surmonter toutes ses difficultés ? Nos descendants le sauront sans doute. Ou pas, si notre monde s'écroule entre-temps sous les coups de boutoir de la grande finance et de ses fous furieux.


    Que nous, Européens, ne considérions pas cette affaire comme négligeable. La quantité de nucléides radioactifs divers qui s'est répandue dans l'atmosphère va essaimer sur le monde entier, de façon moins importante à court terme que Tchernobyl pour nous Européens, mais...


    Mais les océans vont TOUS supporter un accroissement de radioactivité, plus ou moins stockée par le plancton, puis par les poissons... je vous laisse deviner la suite. Les prairies de partout seront plus radioactives... un peu, qui s'ajoutera à ce qui advient d'un Tchernobyl "qui s'est arrêté à nos frontières", ben voyons !


    Les retraites, que nos chers UMPSistes ont sabrées, sous le prétexte de l'augmentation de "l'espérance de vie" des contribuables, vont baisser, alors que presque tout le monde sera touché par des cancers dont l'éradication précoce permettra la survie en attendant le suivant. Vous savez ce qu'est la chimio ? Ou la radiothérapie ? On va rire.oops



    Voulez-vous que je vous dise ? L'humanité est foutue. tete_mort . Mais du moment que les accros au fric s'y retrouvent dans les secondes qui suivent leurs calculs, quelle importance ?

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique